Branding pour les entrepreneurs : comment créer une marque forte

La rédaction Dropshipping

Temps de lecture : 10 min 0 commentaires

Le branding, cela vous dit quelque chose ? On peut traduire ce terme anglo-saxon par “image de marque”. C’est-à-dire la traduction, sous forme d’éléments visuels, de l’esprit d’une marque.

Si vous pensez que l’image de marque ne concerne que les grandes entreprises, détrompez-vous ! Il s’agit d’une arme redoutable pour se démarquer de la concurrence.

D’ailleurs, les entreprises ne sont pas les seules à pouvoir tirer profit d’une identité de marque forte. Que vous dirigiez une boutique en ligne, que vous soyez travailleur indépendant ou même employé, dans tous les cas, vous avez tout intérêt à développer une image de marque ou un personal branding.

Cet article vous permettra de mieux comprendre ce qu’est le branding et en quoi il peut vous servir. Vous apprendrez les techniques pour le développer de manière efficace, mais aussi sur quels supports le déployer.

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

La marque compte (presque) plus que le produit 

Vous êtes-vous déjà demandé comment les marques pouvaient survivre dans un environnement tellement concurrentiel ? Bien sûr, certaines d’entre elles meurent. Mais toutes les autres ?

Dans certains secteurs très spécifiques, il y peut y avoir assez d’espace pour plusieurs produits ou services différenciés.

Mais prenons l’exemple de la mode. Il s’agit d’une des plus grosses industries mondiales, avec des milliers de concurrents nationaux et internationaux. Pensez-vous vraiment qu’un pull puisse être autant de fois vraiment différent ?

Non bien sûr. Et pourtant, toutes ces marques cohabitent. Leurs produits ne sont pas vraiment différents, mais leurs univers le sont.

Affinons l’exemple sur une gamme de prix similaires.

Ralph Lauren et APC. Voici deux pulls de chacune des deux marques :

pull ralph lauren

pull APCOk, à part le logo, la différence n’est pas flagrante.

Maintenant, comparons leurs publicités :

Exemple brandingpub apc

 

Ici, l’écart de style est évident. L’homme Ralph Lauren et l’homme APC n’ont rien à voir ensemble.

Le premier est incarné, chic au sens classique du terme, son style est sophistiqué mais porté avec un grand naturel et un goût pour l’extérieur (bronzage, pieds nus). Élégant mais décontracté en toutes circonstances. Ralph Lauren donc. 

Le second est invisible. L’attention est portée sur les détails du vêtement. C’est urbain, brut et neutre tout en étant intemporel (très difficile de dater cette photo). En un mot : APC.

Les hommes qui souhaitent acheter un pull bleu marine le choisiront pour le logo et l’image de l’homme que celui-ci véhicule. C’est-à-dire l’identité de marque. 

Voilà pourquoi le branding est tellement important. C’est lui qui vous fera vendre, aussi bien via la publicité que via le social selling, et bien plus que vos produits eux-mêmes.

Cela dit, le pouvoir du branding connaît une limite : sur le long terme, la meilleure image de marque ne pourra rien contre un mauvais produit.

Le branding d’une marque en dropshipping

Si vous gérez une boutique en dropshipping, le branding est capital. En effet, quelle que soit la niche que vous choisissez et même si elle compte parmi les plus rentables du moment, il y aura d’autres dropshippeurs pour vendre les mêmes produits que vous. En provenance des mêmes fournisseurs.

Par ailleurs, les professionnels de l’e-commerce le savent, ce n’est pas nécessairement le produit le moins cher qui remporte l’adhésion. D’autant plus que les prix bas servent pas votre marge commerciale.

Grâce à une identité de marque efficace, vous pourrez vendre les mêmes produits que les autres, à des prix peut-être même supérieurs.

Magique non ?

En fait non. Il s’agit de psychologie du consommateur.

Branding : écrivez votre histoire

Alors concrètement, comment faire son personal branding ou créer une marque forte ? La première chose à savoir, qui relève d’ailleurs également de la psychologie sociale, c’est que rien n’est plus efficace que l’authenticité.

Le deuxième élément très important est celui-ci : la cohérence.

Bien sûr, vous pouvez inventer un branding de toute pièce, si vous êtes bon vendeur.

Mais l’idéal consiste à vous baser au moins sur une part de vérité et de suivre un fil logique.

Par ailleurs, dans le monde de l’e-commerce, la confiance est un élément absolument vital. Pour gagner la confiance des clients, rien de tel que de parler de vous, car les consommateurs ont besoin de savoir à qui ils s’adressent. 

Votre histoire d’entrepreneur doit donc être la première pierre de l’identité de marque. Cette partie est valable aussi bien pour les gérants de boutique que pour les freelances (dans ce cas, on parle de personal branding).

Parlez de vous ou de la naissance de votre entreprise dans un texte court et percutant, ou en images si vous n’êtes pas à l’aise avec les mots. Répondez aux questions suivantes pour vous guider :

Pour une marque

  • Qui sont les fondateurs ?
  • Comment est venue l’idée de créer cette boutique ?
  • Pourquoi avez-vous lancé ce projet ?
  • En quoi votre marque était-elle différente ?
  • Quel problème résout-il ?

Pour un freelance ou auto-entrepreneur :

  • Qui êtes-vous ?
  • Quel est votre parcours ?
  • Pourquoi proposez-vous ces produits/services ?
  • Quelles sont vos valeurs professionnelles ?
  • Quel problème allez-vous résoudre ?

Répondez à toutes ces questions pour créer un texte de présentation, à placer dans la rubrique “À propos” de votre site Internet.

Repérez votre audience

Une fois que vous avez créé votre histoire, vous devez vous concentrer sur votre audience, car c’est elle qui dicte de nombreux aspects de votre branding.

Connaître son audience permet évidemment de concevoir une stratégie marketing pertinente, mais aussi une stratégie de communication.

Connaître votre client idéal vous aide à savoir comment lui parler, via quels canaux et à quel rythme.

Vous devez donc répondre à d’autres questions au sujet de votre cible principale :

  • Quel âge a-t-elle ?
  • Où se trouve-t-elle ?
  • Quelles sont ses activités, professionnelles ou autres
  • Comment et où consomme-t-elle
  • Dans quelle fourchette de revenu se trouve-t-elle ?

Grâce aux réponses à ces questions, vous serez capable de créer un portrait-robot de votre client idéal, (ce que l’on appelle un persona en marketing), à partir duquel vous créerez des sous-segments et développerez toute votre stratégie de communication.

Définissez la voix de votre marque

Tout comme une personne, votre marque a un style, mais aussi une certaine façon de s’exprimer, un certain ton de voix.

Ce ton doit encadrer tout le contenu véhiculé par votre marque, qu’il s’agisse des éléments visuels ou textuels. C’est l’ADN de votre branding.

On parle bien sûr du contenu écrit de votre site Internet, mais aussi du nom de votre marque, de votre slogan, du texte de vos publicités, des légendes sur les réseaux sociaux… bref, toute forme d’expression d’une marque.

Pour définir votre ton, il suffit de se tourner vers votre client idéal et d’imaginer une conversation avec lui. Comment s’exprime-t-il ? Avec quels mots ? Comment lui répondriez-vous ?

Certaines personnes sont sensibles aux images, à la stimulation de leur imagination, tandis que d’autres préfèrent les faits et les démonstrations claires.

Selon le milieu social ou les communautés, certains apprécient par exemple l’humour noir et un vocabulaire familier, mais d’autres favorisent un langage soutenu et neutre.

À vous de découvrir la personnalité de votre audience et d’adopter votre discours en fonction.

Trouver le nom de votre boutique en ligne

Attention, challenge. Trouver un nom de marque est aussi complexe qu’important. Mais avec un peu de méthode, on peut facilement venir à bout de ce processus essentiel du branding.

Et comment souvent dans l’e-commerce, il faut regarder ce qu’il se passe autour de vous.

Commencez donc par lister le nom des marques que votre audience apprécie. Autrement dit, vos concurrents.

Vous vous apercevrez rapidement que des tendances se dégagent.

Prenons un exemple avec les jardineries en ligne. Voici les principales entreprises de ce secteur :

  • Jardiland
  • Gammvert
  • Truffaut
  • Botanic
  • Villa Verde
  • Ma petite jardinerie
  • Willemse

On peut rapidement identifier trois tendances dans le choix du nom :

  1. Le nom explicite :

Jardiland, Botanic, Ma petite jardinerie

On comprend tout de suite de quoi il s’agit grâce aux mots-clés contenus dans le nom.

2. Le nom évocateur :

Gammvert, Villa Verde

Le nom ne contient pas de mots-clés, mais des mots du même champ lexical que jardin.

3. Le nom sans connexion apparente :

Truffaut, Willemse

Dans ce groupe, différentes tendances se côtoient. En l’occurrence ici, la tradition familiale domine, puisque Truffaut et Willemse sont les noms de famille des fondateurs des marques.

La tradition familiale évoque assez naturellement la maison familiale et le jardin qui va avec, mais aussi le savoir-faire du jardinage qui se transmet de génération en génération.

branding truffaut

En fonction de votre secteur, faites le tri dans les tendances et lancez votre réflexion à partir de celle qui vous inspire.

Enfin, si vous êtes à court d’inspiration, faites appel au générateur de noms d’entreprise Oberlo. C’est gratuit et vous devriez y trouver de nombreuses idées.

Faites une liste de noms, puis vérifiez que le nom de domaine correspondant est disponible.

Une fois le nom trouvé, vous devez définir un slogan et une introduction.

Le slogan est constitué d’un groupe de mots dont la fonction est d’exprimer le concept même de votre branding. Voici quelques exemples :

  • Nike > Just do it
  • Oui.sncf > Libère vos envies de voyages
  • Renault > Passion for life
  • Rolex > Nous n’avons pas les mêmes valeurs

L’intro formule plutôt la promesse de votre marque, du produit ou du service.

Voyons maintenant la différence entre un slogan et une promesse avec Sephora. 

  • Le slogan : au cœur de la beauté
  • La promesse de sephora.fr : “Toute la beauté en ligne”.

On comprend bien la promesse : vous trouverez TOUS les produits de beauté possibles et imaginables sur le site de Sephora. Techniquement, ce n’est pas le cas, mais on a le sentiment que les meilleures marques y sont.

Votre slogan doit traduire l’image de votre marque et donner envie à vos potentiels clients de s’y reconnaître.

Votre promesse elle, doit exprimer votre différence par rapport à vos concurrents.

Concevoir un logo pour votre marque

Juste après le nom, le logo est l’élément le plus important du branding. Là encore, pensez à votre audience. Quels genres de graphismes pourraient l’attirer ? Le nom de votre marque sera-t-il inclus dans le logo lui-même ou préférez-vous utiliser un élément uniquement visuel ?

Notez vos idées, regardez la concurrence, faites des croquis et visualisez vos essais sur les différents supports que vous utiliserez.

Si vous n’avez aucune compétence en graphisme et un petit budget, vous pourrez utiliser un générateur de logo, comme celui proposé par Oberlo.

creation logo

N’hésitez pas non plus à faire appel à une agence de communication ou à un graphiste freelance. Dans ces cas-là, pensez à regarder leur portfolio avant de les contacter. Il est important de vérifier que la personne que vous engagerez travaille dans une esthétique proche de celle que vous souhaitez véhiculer.

La charte graphique de votre marque

La charte graphique est l’ensemble des éléments visuels d’une marque. Cela englobe beaucoup d’éléments différents :

  • Les polices de caractères (titres, sous-titres et corps de texte)
  • Les couleurs
  • Les motifs
  • Les images, photos ou vidéos

Tous vos choix doivent se faire à la fois en fonction des goûts de votre audience et du positionnement de votre marque. Chaque couleur ou motif, la lumière et le cadrage de vos photos, la façon dont vous agencez vos textes sur votre site Internet ou sur vos communiqués de presse, chacun de ces points exprime un message, un sentiment, une personnalité.

Voici deux exemples très différents de charte graphique, pour des produits similaires : des montres suisses.

La page d’accueil du site de Tag Heuer évoque un univers masculin, élégant, innovant et direct.

Tandis que celle de Swatch présente un univers mixte, dynamique, créatif et dans l’air du temps.

À vous de définir le style de votre marque en fonction de son concept, de ses valeurs et de sa cible.

Comment faire un bon branding : le site internet

Gérant de boutique en ligne ou freelance, votre site Internet est votre vitrine. Toute la personnalité de votre marque doit s’y transcrire clairement, en particulier sur la page d’accueil et pour les boutiques, sur les pages produits.

Grâce à la charte graphique préalablement définie, la réalisation de votre site Internet ne devrait pas poser de problème.

Il existe de nombreux outils pour réaliser une boutique en ligne très simplement. Shopify propose notamment une offre gratuite pendant 14 jours, avec de nombreuses options de design.

Par ailleurs, si la mise en place d’une stratégie de branding vous permet de vous démarquer de la concurrence, une attention toute particulière doit être portée à la façon dont vous présentez vos produits.

C’est d’autant plus le cas si vous ouvrez une boutique en dropshipping. Il est possible en effet que certains de vos concurrents s’approvisionnent auprès des mêmes fournisseurs que vous. Ou même vendent des produits très similaires.

Idéalement, vous réaliserez vos propres photos de produits, mis en scène.

Si vous vendez par exemple des bijoux, prenez-les en photo et faites-les porter par un modèle. Si les produits de votre niche sont un onéreux, inutile de commander tout votre catalogue. En revanche, vous pourriez réaliser une belle vidéo de démonstration, puis utiliser les photos mises à disposition par les fournisseurs et les personnaliser en détourant les images grâce à Photoshop.

Quoi qu’il en soit, positionnez-vous sur un style et n’en changez pas d’une page à l’autre.

Cartes de visite et autres supports de communication

Même pour une boutique en ligne, le branding ne passe pas seulement par le numérique. Bien que très old school, les cartes de visite fonctionnent toujours, Dans des salons ou lors de rencontres fortuites, vous pouvez la présenter, ne serait-ce que pour permettre à votre interlocuteur de la prendre en photo.

Lot de cartes de visite gratuites

Là encore, chaque détail compte : le format, le poids et la couleur du papier, la police, le texte et le type d’informations.

Personnellement, même si j’en ai toujours sur moi, je ne perds pas une occasion d’enregistrer l’adresse e-mail d’une personne pour lui envoyer ensuite une sorte de carte de visite virtuelle de ma boutique en ligne. En accumulant ainsi systématiquement de nouveaux contacts, vous pourrez rapidement constituer une mailing list pour votre future newsletter.

Un support idéal pour déployer votre image de marque avec du texte et des visuels, conçus pour séduire encore plus votre audience.

Un autre support d’importance directement lié au branding d’une boutique en ligne : les emballages.

Le choix de l’emballage de vos produits pour la livraison est un mini projet de branding en soi.

Tout dépend de la taille du produit évidemment. Les options ne seront pas les mêmes pour un bijou ou un appareil électro-ménager. Mais les mêmes questions demeurent :

  • Quel type de papier
  • Quelle forme de boîte
  • Quel emballage intérieur
  • Une carte de remerciement ?
  • Comment se présente votre facture ?

etc.

Mais au fait, comment gérer l’emballage lorsque l’on fait du dropshipping ? Puisque c’est le fournisseur qui expédie directement leurs commandes à vos clients, vous n’avez a priori pas droit de regard sur ce point.

Cela ne sera pas forcément un problème pour vos clients, puisqu’ils restent intéressés par l’article commandé avant tout.

Mais assurez-vous que les coordonnées du fournisseur n’apparaissent pas sur l’emballage ni sur la facture. C’est un point que vous pourrez confirmer en le contactant directement.

Par ailleurs, pour compenser ce manque de personnalisation, vous pouvez mettre en place une campagne d’e-mailing pour remercier chaque client de sa commande.

Ce sera l’occasion de replacer les éléments de votre branding.

Le branding et les réseaux sociaux

Maintenant que vous avez développé une marque forte et cohérente, il ne reste plus qu’à aller à la rencontre de votre audience.

Ce qui implique naturellement de faire de la publicité. Commencez donc par ouvrir des comptes sur les différents réseaux sociaux pour votre marque.

Pour les boutiques en ligne, Instagram et Facebook, sans doute bientôt TikTok, sont les plus efficaces. Pour les freelances, ce sera plutôt Twitter et Linkedin, mais aussi Instagram ou Facebook si votre activité est visuelle de quelque manière que ce soit.

Remplissez soigneusement tous les champs proposés, en respectant les aspects de votre branding. Réfléchissez aux visuels : les images de couverture et de profil doivent refléter votre marque.

Peut-être avez-vous également besoin d’une chaîne YouTube ? Pourquoi pas, du moment que vous avez les ressources pour publier un contenu pertinent et régulier.

C’est d’ailleurs la question que vous devez vous poser pour chaque réseau social. Prévoyez un calendrier éditorial. Vos posts doivent évidemment reprendre tous les points décidés dans votre stratégie d’image de marque. À partir de là, vous pourrez commencer à faire de la publicité sur les réseaux sociaux et affiner vos stratégies publicitaires en fonction de l’engagement de votre audience.

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Vous souhaitez en savoir plus ?