7 conseils pour gérer un business malgré le Coronavirus

La rédaction Créer une entreprise

Temps de lecture : 8 min 0 commentaires

Comme vous le savez, nous traversons actuellement une crise sanitaire et mondiale sans précédent, qui touche tous les aspects de notre vie quotidienne et professionnelle. Le coronavirus frappe l’économie de plein fouet, mais à des degrés divers en fonction du secteur, des modalités de travail, de production ou d’approvisionnement. Qu’en est-il de l’e-commerce ? Comment limiter l’impact du coronavirus sur votre business ?

Pour le monde de l’entrepreneuriat, c’est une véritable tornade. Il s’est subitement divisé en deux : les secteurs qui nécessitent des contacts humains (l’évènementiel, le tourisme, le commerce de proximité, la restauration…) et les autres.

Si l’e-commerce fait partie de la deuxième catégorie, le secteur n’est pas épargné. Nous avons déjà mis à jour il y a quelques jours les conséquences du virus sur le dropshipping.

Mais nous n’avons pas encore assez parlé de ce que vous pouvez faire pendant ce temps de confinement, qu’on préfère voir comme une prise de recul sur les affaires qui peut être très bénéfique.

Vous gérez déjà une boutique en ligne ? Vous pensiez ouvrir un business en dropshipping ? Dans les deux cas, vous vous posez sans doute de nombreuses questions auxquelles nous allons tenter de répondre.

Si la prudence est de mise face à la crise du Coronavirus, il est toujours judicieux de mettre à profit ce confinement pour optimiser votre business actuel ou futur. Voici 7 actions à entreprendre pour être dans les starting-blocks de l’après-crise que vous pouvez retrouver dans cette vidéo.

S’ils ne s’enclenchent pas directement, vous pouvez activer les sous-titres en français dans les paramètres (en bas à droite de la vidéo).

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Coronavirus : quel impact sur l’e-commerce ?

Comme vous le comprendrez en détail grâce à notre vidéo YouTube sur le sujet, le coronavirus provoque de multiples perturbations sur le secteur de l’e-commerce.

L’approvisionnement

En dropshipping, beaucoup de fournisseurs sont localisés en Chine. Si le pays se remet doucement de l’épidémie qui l’a touchée en premier, de nombreuses usines sont encore fermées ou fonctionnent au ralenti.

Mais ce problème ne concerne pas seulement le dropshipping, puisque beaucoup d’e-commerces se fournissent en Chine.

Par ailleurs, de nombreux pays passent progressivement en confinement, ce qui provoque la fermeture totale ou partielle d’usines et d’ateliers dans le monde entier.

Le Coronavirus a donc pu provoquer des ralentissements dans la production, voire des ruptures de stocks.

La livraison

Les livraisons sont quant à elles maintenues, mais ralenties et sont soumises à des règles d’hygiène plus ou moins strictes. Si les différentes mesures prises pour protéger les populations locales et internationales ne concernent pas directement les échanges commerciaux, il est certain qu’elles contribuent à leur ralentissement. La réduction de personnel, la multiplication des contrôles sanitaires, les nouvelles mesures d’hygiène, mais aussi la réduction des vols commerciaux qui transportent régulièrement des marchandises… tout cela contribue à un ralentissement global des activités logistiques et influence donc vos délais de livraison.

suivi colis epacket

Le pouvoir d’achat

En comparaison du commerce de proximité, l’e-commerce est évidemment privilégié. Les boutiques en ligne ne connaissent pas les fermetures pour durée indéterminée et les consommateurs sont confinés chez eux, avec peu de loisirs et beaucoup plus de temps libre.

Mais beaucoup ont aussi moins d’argent. Le chômage partiel ou total frappe une bonne partie de la population, qui va devoir surveiller ses dépenses pendant quelque temps. La peur de l’avenir peut aussi pousser les gens à limiter leurs achats.

Que faire pour gérer son business pendant la crise du Coronavirus ?

Si ce constat peut vous paraître bien sombre, ne paniquez pas, tout n’est pas perdu, loin de là. Savez-vous que la première qualité d’un entrepreneur talentueux est le sens de l’adaptation ?

Il suffit donc de vous adapter à cette situation exceptionnelle (et temporaire). Or, cette situation vous donne du temps. Qu’allez-vous en faire ? Voici nos conseils.

1. Préparez-vous psychologiquement (et restez positif)

Le premier conseil pour bien gérer votre business pendant la crise du coronavirus est très simple : soyez prêt. Cela peut paraître évident, mais la psychologie humaine étant rarement à l’aise avec les événements brutaux et potentiellement traumatiques, il vaut mieux le souligner. Soyez prêt veut simplement dire que vous devez prendre toute la mesure de la situation pour y réagir au mieux.

La situation est grave, réelle et apporte son lot de conséquences. Mais notons aussi que cette situation est temporaire et qu’il y a des solutions pour chaque conséquence. En d’autres termes : ne faites pas l’autruche et anticipez les problèmes.

blogeur travail à domicile

2. Gérez votre service client

La première chose à faire dans cette situation inédite, c’est de vous occuper de vos clients actuels. Vous devez faire preuve de transparence et les informer de la situation. Passez en revue les commandes récentes et vérifiez que tous les paquets sont bien arrivés à destination.

Si ce n’est pas le cas pour certains, renseignez-vous sur le statut des colis. Sont-ils bloqués quelque part ? Ont-ils bien quitté l’entrepôt ? Si des paquets sont en France, vous pourrez au moins prévenir vos clients qu’ils seront livrés avec du retard. Difficile de savoir dans quelle mesure, mais les colis étant de toute façon déjà partis, le plus simple pour tout le monde sera d’attendre.

Si les colis ne sont pas partis, mieux vaut proposer directement à vos clients un remboursement ou un bon d’achat. Indiquez bien les détails de la situation. Les clients sauront apprécier votre transparence ainsi que de se voir offrir une alternative, qu’ils ne prendront d’ailleurs pas systématiquement.

Pour les commandes à venir, publiez un message sur votre boutique en ligne pour prévenir de potentiels retards de livraison. Vous pouvez placer par exemple une bannière juste sous le menu principal de votre site. Une autre stratégie possible serait d’afficher le message sur la page du panier. Dans tous les cas, ne vous limitez pas à la page d’accueil, car beaucoup de vos visiteurs arrivent sans doute directement sur vos pages produits.

3. Assimilez de nouvelles compétences

Ce conseil s’applique particulièrement à ceux d’entre vous qui s’apprêtaient à ouvrir une boutique en ligne. Pour être parfaitement honnête, si vous n’avez aucune expérience dans l’e-commerce, cette période de challenges n’est peut-être pas le meilleur moment de se lancer. Il y a trop d’incertitudes, trop de paramètres variables pour quelqu’un de vraiment novice.

En revanche, c’est le moment idéal pour apprendre et se former. Pour vous y aider, nous offrons jusqu’au 17 avril l’accès gratuit à notre formation Oberlo 101 (en anglais). Il s’agit d’une formation e-commece complète, qui vous permettra d’ouvrir une boutique en ligne et de développer un business rentable. Habituellement, cette formation coûte autour des 50 dollars, mais nous voulons soutenir les entrepreneurs dans cette période compliquée en partageant gratuitement nos contenus. Il vous suffira d’entrer le code LEARNFROMHOME au moment du paiement pour en profiter.

Une fois que vous aurez les bases de l’e-commerce, ne vous inquiétez pas, il reste encore plein de sujets essentiels à aborder pour faire décoller votre business. Notre blog propose également de nombreuses ressources permettant d’approfondir certains sujets.

Vous pourrez par exemple valider votre idée de business en faisant une étude de marché et en réalisant un business plan ou en vous inspirant de la réussite d’autres dropshippeurs.

Prenez également le temps d’étudier le branding, de réfléchir à votre image de marque, de trouver un nom de domaine, de réaliser un logo et de réfléchir au design et aux couleurs de votre future boutique en ligne.

Enfin, informez-vous sur la publicité et les différents moyens de trouver des clients, de développer le trafic sur votre site et apprenez comment trouver les bons fournisseurs.

4. Développez vos réseaux sociaux

Justement, parmi les canaux de ventes les plus évidents (et gratuits), les réseaux sociaux sont très importants. Mais la croissance organique, c’est-à-dire naturelle, de votre communauté sur les réseaux est lente et très chronophage. Le confinement est donc la période idéale pour vous y consacrer pleinement.

Nous avons déjà rédigé plusieurs articles sur la gestion des réseaux sociaux pour les business. Commencez par choisir ou confirmer ceux qui sont le plus intéressants pour vous. Si vous avez déjà des comptes sur les réseaux depuis un certain temps, ce sera l’occasion de vérifier leurs performances jusqu’à maintenant. Comment ? Bien sûr, le nombre d’abonnés compte, mais pas seulement. Il faut surveiller le taux d’engagement.

strategie reseaux sociaux

Définissez une stratégie en fonction de votre cible si cela n’est pas déjà fait et profitez du temps que vous avez pour créer plus de contenus de qualité et poster régulièrement.

5. Créez des campagnes emailing

Puisque la crise du coronavirus vous empêche de traiter les commandes, il s’agit de trouver le moyen de compenser au maximum la perte de profit, tout en se préparant à un redémarrage des plus efficaces, une fois la crise passée.

Le marketing automation peut vraiment vous aider à remplir ces objectifs. Le marketing automation regroupe un ensemble de techniques et d’outils qui permettent d’automatiser un certain nombre d’évènements en lien avec votre boutique en ligne. Il ne s’agit pas d’évènements à proprement parler, mais d’actions. Par exemple, cliquer sur un bouton ou visionner une vidéo constituent des événements.

Les outils automation fonctionnent sur la base des données que ces outils collectent sur votre site ou vos réseaux sociaux. Parmi les techniques automation, les campagnes emailing sont assez efficaces. Il s’agit d’envoyer différents messages marketing à vos clients ou contacts, en fonction de leur niveau dans le parcours d’achat, pour les inciter à prendre telle ou telle initiative.

Un exemple classique est le mail de relance à un client ayant abandonner son panier. Vous pouvez profiter de ce temps libre inédit pour identifier les différentes étapes de votre parcours d’achat et réfléchir aux messages les plus appropriés. Nous avons par ailleurs déjà rassemblé une liste d’outils performants pour réaliser des campagnes emailing gratuites.

6. Créez un blog et optimisez votre site

Beaucoup de dropshippeurs ouvrent leur boutique en ligne, font de la publicité et s’arrêtent là. C’est dommage, car il existe d’autres moyens de développer votre business et ce, gratuitement.

En effet, il n’y a pas que la publicité pour augmenter le trafic sur votre site. Le contenu est aussi très important pour les moteurs de recherche. Plus votre site offre un contenu pertinent et intéressant, plus il a de chances d’être bien référencé sur les moteurs de recherche. Pertinent signifie en rapport avec votre contenu.

Vous pouvez donc lancer un blog en rapport avec votre industrie. Par exemple, sur les différents bienfaits du yoga si vous vendez des matelas de yoga, ou même sur un mode de vie plus sain en général.

Postez des articles régulièrement, liés à d’autres pages de votre site, mais aussi à des contenus externes, par exemple lorsque vous citez des sources. Au-delà de l’intérêt du référencement, vous apportez ainsi une valeur à vos clients et partagez un ton, un univers, qui leur permet de s’attacher à votre marque.

Enfin, un bon SEO implique également le respect de certaines contraintes techniques qu’il est important de connaître. Faites des recherches pour voir ce que vous pouvez changer sur votre site et ainsi optimiser votre référencement. Il peut s’agir de vos titres, de vos descriptions produits, ou encore de l’arborescence. Sachez que si vous optez pour une boutique en ligne clé en main, comme celles proposées par Shopify, vous profiterez d’un site déjà optimisé pour le référencement.

Vous trouverez sur le blog un guide du SEO pour vous éclairer sur le sujet.

7. Économisez de l’argent

Si vous êtes actuellement dropshippeur ou simplement e-marchand, vous vous êtes probablement déjà posé cette question : dois-je continuer à faire de la publicité sur Facebook ou ailleurs ? Sans vouloir vous décourager, il est important de rappeler que c’est actuellement risqué. Risqué au sens où les chances d’un retour sur investissement sont plutôt basses, en tout cas limitées.

Ecommerce marketing Europe

Les dropshippeurs confirmés et suffisamment proches de leurs fournisseurs pour leur demander des mises à jour quotidiennes peuvent le faire. Pour les autres, mieux vaut faire une pause.

Cela ne vous empêchera pas de faire des ventes et vous pourrez vous concentrer pleinement sur les autres stratégies marketing gratuites pour obtenir de nouveaux clients.

Profitez-en pour en apprendre plus sur le sujet si vous ne le maîtrisez pas ou pour réfléchir à des campagnes percutantes que vous mettrez en place une fois la crise passée.

Ce sera peut-être aussi le moment de mettre de l’argent de côté dans l’optique de constituer un budget publicité. Plutôt que de stresser sur le dilapidage de vos économies, prévoyez un budget dédié. Pour cela, vous pouvez piocher parmi nos idées pour gagner de l’argent sur Internet ou travailler à domicile. Nous avons également publié une liste de sites sur lesquels vous trouverez des missions freelances.

Dropshippeurs ou e-commercants, avez-vous d’autres idées pour bien gérer un business pendant la crise du Coronavirus ? Dites-le-nous en commentaire.

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Vous souhaitez en savoir plus ?