Le parcours de Frank Houbre, de startuper à sérial entrepreneur

Audrey Liberge Success stories

Temps de lecture : 9 min 0 commentaires

Vous avez déjà entendu parler des serial entrepreneurs ? D’un startuper ou d’un dropshipper ? Monter sa boite, que ce soit en tant qu’indépendant, en tant que startuper ou e-commerçant, c’est déjà un sacré projet. Mais certains entrepreneurs ont tellement ça dans le sang qu’ils n’hésitent pas à créer plusieurs business, qu’ils arrivent grâce à leurs capacités surhumaines à gérer en même temps. 

Vous cherchez sûrement un témoignage entrepreneur ou startuper pour vous aider à vous lancer. On a justement eu le plaisir de rencontrer Frank Houbre, CEO de la start up MyMusicTeacher et du laboratoire de tests Business Dynamite spécialisé dans le e-commerce. Il a commencé par lancer sa startup avec un ami grâce à sa passion pour la guitare. Au fil du temps, il développe des compétences en marketing digital et e-commerce et décide de partager ses compétences à travers des tutoriels, formations et conseils sur Business Dynamite. 

A 29 ans, Frank a déjà plus de 10 ans d’entrepreneuriat derrière lui. Au fil des années, il a autant accompagné des guitaristes en herbe à maîtriser leurs accords que des dropshippers à choisir des bons produits, gérer son référencement web et tester de nouvelles techniques marketing. 

Frank nous en dit plus sur son parcours et nous donne ses conseils pour développer son business ! 

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Témoignage entrepreneur : Du passionné de guitare au startuper 

Un parcours scolaire riche et atypique 

Depuis son adolescence, Frank est passionné de musique. C’est pour pouvoir acheter des guitares qu’il commence sa brève vie de salarié. Il commence par des petits boulots saisonniers et donne rapidement des cours de guitare le weekend pendant ses études. Justement, il aime découvrir de nouvelles choses, ce qui va se refléter dans ses choix d’études : 2 ans de DUT informatique, suivi de 1 an de journalisme reporter d’images, puis 1 an de Master de design… pour finir sur un M2 en management de l’innovation ! Il ressort de ce parcours atypique avec de nombreuses compétences en informatique, design, montage vidéo, management de projet. Tout ce qu’il faut finalement pour développer son projet qui commence d’ores et déjà à germer.  

“Et si j’automatisais mes cours de guitare ?”

A 18 ans, il commence à enseigner la guitare. Alors que ses cours de guitare lui prennent beaucoup de temps, il réfléchit à comment automatiser tout ça. Il commence par des tutoriels Youtube et décide de lancer une plateforme de cours en ligne qu’il développe pendant ses études. A ce moment là, il se concentre sur des cours complètement gratuits. Il lui faudra plusieurs mois pour comprendre qu’il ne faut pas hésiter à monétiser un service ou un contenu tant que celui-ci offre une valeur à ses utilisateurs. 

Frank entre ensuite dans le programme Pépite, un parcours entrepreneurial de 6 mois financé par l’Etat qui aide les jeunes entrepreneurs à se former et à travailler sur leur projet et lancer sa startup. A la fin de ce programme qu’il a renouvelé pour 6 mois, il lance avec un associé sa première société MyMusicTeacher. Il devient entrepreneur et startuper !

Les débuts de la start up MyMusicTeacher 

Il fait rapidement une levée de fonds de plus de 300 000 euros auprès d’investisseurs privés, BPI et banques. L’entreprise se concentre sur les cours de guitare et le développer R&D d’un système de captation de son qui permet de suivre l’évolution en live de l’apprenant, une sorte de Guitar Hero qui fait vraiment progresser sur sa gratte. 

Le chiffre d’affaires de la start up et sa renommée grandit au fil du temps. Mais un grand concurrent entre sur le marché français et fait beaucoup d’ombre à MyMusicTeacher. Après cet échec, il faut plusieurs mois à l’équipe pour pivoter, travailler sans relâche, et remonter la pente. Frank passe alors par tous les aléas de la vie de startuper mais en restant soudé avec son équipe et ses associés ils arrivent à se réinventer.  Ils mettent au placard des fonctionnalités trop compliquées ou inutiles et se concentrent sur une nouvelle MVP plus simple d’utilisation. Ils créent plusieurs sites qui gravitent autour du site MyMusicTeacher pour attirer plusieurs typologies de profil dans leur école de musique en ligne. Ils lancent également plusieurs tutoriels sur Youtube, des petits cours pour apprendre des morceaux de guitare simplement. Ils gagnent la médaille d’or du concours Lépine en 2016 et continuent de se développer à l’étranger. My Music Teacher c’est maintenant 6 employés et prestataires avec plus de 200 000 utilisateurs à travers le monde (France, pays anglophones et Corée du Sud). 

mymusicteacher startuper

C’est avec sa startup que Frank commence à faire de la vente de produits en ligne. Il trouve un fournisseur en Chine pour des accessoires de guitare (micro prise de son, capodastre, …) pouvant aider à s’améliorer en guitare. Il lance alors une boutique en ligne qu’il connecte à ce moment là à MyMusicTeacher. Au fil du temps, ils ont néanmoins décider de se concentrer sur le développement des cours et de leur plateforme pour que les apprentis guitaristes n’aient pas à acheter des produits supplémentaires pour pouvoir utiliser toutes les fonctionnalités de la plateforme. 

Startuper et e-commerçant : comment Frank est devenu serial entrepreneur !

Ses débuts en e-commerce

En parallèle de sa vie de startuper, Frank tombe dans la potion magique du e-commerce et lance sur son temps libre d’autres boutiques en ligne sur Shopify ou WordPress. Parmi elles, une boutique de Ukulélé qu’ils lancent et où il génère en 3 jours 180 000 euros de chiffre d’affaires. Il a depuis arrêté sa boutique en ligne mais a gardé ce site Ukulélé sous forme de site d’information et d’apprentissage.

Devenir serial entrepreneur pour créer un laboratoire de tests

Il enchaîne les lancements de boutiques et les tests et devient serial entrepreneur. Tout ce qu’il apprend, il décide au fur et à mesure de le partager sur Youtube, comme il avait déjà partagé auparavant des cours de guitare. C’est le début de la chaîne Business Dynamite.

Véritable laboratoire de tests, Frank propose à ses abonnés de nombreuses vidéos où il lance une idée, teste un produit, expérimente une publicité Facebook ou des techniques SEO et partage ses opportunités et mises en gardes. La plupart de ses projets lancés sur cette chaîne sont pour aider sa communauté à avancer et à devenir expert en e-commerce et marketing digital. Pour leur lancement de boutique en ligne, Frank conseille aux entrepreneurs de travailler leur référencement web, mais de développer également une stratégie d’affiliation auprès de blogs dans leur niche produit. Enfin, il leur enseigne également des techniques de publicités sur les réseaux sociaux mais focalisé surtout sur du retargeting afin de réduire les coûts d’acquisition et de faire une conversion indirecte. Frank met donc en avant surtout des techniques SEO qui va garantir le trafic sur le long terme. Il met aussi en avant les éléments juridiques comme les procédures pour déclarer la TVA, les frais de douane et les assurances ou protections juridiques à prendre afin de protéger son activité.

Frank rappelle aussi souvent l’importance du storytelling dans le marketing de son produit. Comme exemple partagé avec  ses élèves, prendre un stylo sur fond blanc sur AliExpress et lui créer une image de marque qui permet de lui donner une identité. Ou encore cette mappemonde à gratter qu’il a commercialisé à ses débuts  et qu’il avait appelé “Le chasseur  de trésor”.  Le dropshipping commence donc par la mise en valeur de son produit pour enclencher un désir d’appartenance et d’achat. A condition d’avoir un bon produit. 

produit dropshipping

Une activité e-commerce désormais tournée vers le dropshipping éthique

Frank a lancé dernièrement avec un associé une nouvelle boutique en ligne tournée bien-être et nutrition, dont le trafic provient uniquement du SEO. Il a réussit en quelques mois à gérer déjà 74 000 de chiffre d’affaires.  Aimant se lancer dans de nouveaux projets, il positionne des boutiques en SEO avant de les revendre pour faire une plus-value ou de les sous-traiter pour dominer des niches multiples. Il y a en effet, énormément d’opportunités de niches ou d’ultra niches qui permettent de développer plusieurs sites et cumuler des gains. Selon lui, il faut voir le SEO comme l’immobilier d’internet. Plus un site se positionne et vieillit, plus il prendra de la valeur et sera une opportunité intéressante pour une autre entreprise.

“Ici, ces produits sont européens et majoritairement vegan, c’est vraiment un projet que j’avais envie de monter en accord avec mes valeurs de protection des animaux et de l’environnement. Ca ne m’intéresse plus de vendre des produits en plastique qui viennent d’AliExpress. J’avais commencé à redonner de l’argent pour planter des arbres avec mon activité dropshipping, mais pour moi ce n’était pas suffisant et je continuais à participer à cette pollution environnementale avec mon activité. J’ai donc préféré trouver un produit de qualité avec un fournisseur européen.”

Aujourd’hui, Frank développe sa propre marque et gamme de compléments alimentaires vegans, toujours dans l’objectif de rebondir sur ses précédents business. Il structure son équipe afin de pouvoir gérer des projets e-commerce déjà implantés et conseiller les entrepreneurs à potentiels.

Par exemple, il nous a partagé les résultats sur la boutique d’un de ses élèves qu’il a coaché. En suivant ses conseils il est arrivé à scaler son business et atteindre près de 400 000 euros de CA en quelques semaines.

résultats boutique en ligne startuper

Il fait également la pédagogie de ce e-commerce plus responsable via ses vidéos sur sa chaîne Business Dynamite. Avec ces bonnes pratiques sur la sélection de produits en cycle court, de sélection de fournisseurs européens ou de techniques marketing simples, il veut montrer qu’il est possible de faire du dropshipping de manière éthique. 

Il a donc appris les bases du e-commerce grâce à son activité de startuper My Music Teacher, mais grâce à ces nombreuses expérimentations sur business dynamite, il peut ensuite booster le trafic et les ventes sur My Music Teacher. Un beau cercle vertueux ! 

Startuper, dropshipper, serial entrepreneur et formateur !

Comment Frank forme d’autres entrepreneurs au marketing digital

En plus de ses nombreux tutoriels Youtube, Frank a aussi développé des formations payantes pour développer son business en dropshipping, sa visibilité sur Instagram et son référencement naturel. Cette formation est est un enseignement certifié CPF, c’est à dire qu’on peut la faire financer par l’Etat avec ses heures CPF en tant que salarié ou demandeur d’emploi. Il a également une formation sur les bases du dropshipping disponible sur Udemy. Il a déjà accompagné près de 8 000 personnes depuis le début de ses formations en 2018. Il propose maintenant également des formations en marketing digital pour les entreprises. 

Comment organiser son temps quand on est serial entrepreneur ? 

Avec ces deux entreprises en forte croissance et ses projets, on se demande comment Frank peut s’organiser et passer de l’une à l’autre… tout en n’oubliant pas de garder un peu de temps libre !

Pour jongler efficacement entre ces deux activités, Frank a décidé de couper sa journée en deux : il travaille le matin sur sa start up MyMusicTeacher, et l’après-midi sur son activité e-commerce avec Business Dynamite. Pour gagner du temps, il sous-traite aussi beaucoup avec l’aide de freelances qui l’aide dans ses tâches au quotidien. 

Pour ce qui est de sa vie personnelle, Frank s’est fixé une règle : déconnecter le weekend et essayer de ne pas regarder ses emails. Il nous a avoué qu’il n’y arrivait pas toujours ! 

Ce qui reste le plus important pour Frank dans tous ses business et son temps passé, c’est de pouvoir avoir un impact et d’aider les entrepreneurs à tester des choses, et à rester dans une découverte et expérimentation constante. Il garde donc constamment son esprit de formateur et de startuper qui repose sur le test & learn

La pépite pour développer son business : la stratégie en 5 points clés des mots clés longue traine

Parmi tous ces testings marketing, Frank conseille de lancer quelques vidéos sur Tik Tok qui cartonne actuellement, ainsi que de guetter tout nouveau réseau social à forte croissance. Si vous avez la bonne idée, cela peut vous apporter une bonne visibilité. Grâce à une vidéo TikTok, Frank a atteint 3 millions de vues et a gagné 80 000 abonnés en quelques heures. Le référencement sur Pinterest est également à tester, même s’il demande un ciblage précis pour pouvoir être efficace. 

Mais pour Frank, ce qui marche le mieux en ce moment que l’on soit e-commerçant ou startuper, c’est de concentrer sa stratégie de contenu SEO sur les mots clés longue traine en 5 points clés pour avoir un trafic gratuit et stable. 

  1. Commencez par racheter un nom de domaine qui n’est plus actif mais qui a déjà bénéficié d’une visibilité sur Google, pour ne pas partir de rien. 
  2. Trouvez les questions les plus tendances du moment grâce à des outils SEO comme Answer the public ou Keywordtool.io 
  3. Répondez à un maximum de ces questions dans des articles écrits sur votre site
  4. Puis créer également des vidéos Youtube reliées à ces mêmes questions. Ajoutez en embed vos vidéos à votre article et réciproquement mettez un lien vers votre article dans votre description Youtube. 
  5. Ensuite il vous suffit de demander à des partenaires dans votre niche de faire des liens d’affiliation pour augmenter encore votre SEO off site et ainsi être dans les premiers résultats sur Google. 

“Google est le premier moteur de recherche du monde et Youtube, racheté par Google, est le deuxième en terme de requêtes. Si vous croisez les tirs et que vous créez des contenus pertinents pour les deux plateformes, vous gagnez en référencement sur ces requêtes”

Les 3 conseils d’un serial entrepreneur pour entrepreneurs en herbe 

Nous avons demandé à Frank quels étaient ses conseils clés pour aider un futur entrepreneur à se lancer, que ce soit en tant que startuper ou dans le commerce en ligne. 

Pour pouvoir se lancer, voici ses 3 étapes clés : 

  • Commencer par se lancer et ne pas hésiter : Faire au plus simple pour se lancer dans la semaine. Pour lancer sa startup, commencez avec une MVP simple et efficace. Pour être un bon startuper, il ne faut surtout pas passer trop de temps en production et tarder à tester le produit, une erreur qu’il avait faite avec sa start up MyMusicTeacher. Il faut proposer le plus rapidement possible son produit à l’utilisateur, quitte à le faire évoluer ensuite avec les retours clients. 
  • Ne pas penser qu’il y a des formules magiques ou une recette toute faite pour réussir.  Ce qui fonctionne c’est finalement la base du commerce : respecter et fidéliser ses clients, vendre des produits de qualité, et adapter tout ça aux opportunités d’internet
  • Enfin le plus important, c’est de croire en soi, de bien s’entourer de personnes qui vous soutiennent et d’accepter l’échec. Car même si votre boutique en ligne ou votre business est une réussite, vous vivrez pendant votre parcours des échecs quoiqu’il arrive. Il faut donc s’y préparer, les affronter et en ressortir plus fort. 

Alors vous êtes plutôt, indépendant, entrepreneur, startuper, e-commerçant, formateur ou comme Frank tout ça à la fois ? Partagez votre parcours en commentaire ! Ou si ce témoignage entrepreneur vous a boosté, lancez votre business ! 

Découvrez des milliers de produits à vendre en ligne. Sans engagement ni carte de crédit.

Téléchargez Oberlo dès maintenant. C’est gratuit.

Vous souhaitez en savoir plus ?