Skip to content

Comment créer une boutique e-commerce en 2022 ?

Article par La rédaction

Créer une boutique e-commerce en 2022 ? Le projet est plus que jamais pertinent, puisque l’e-commerce connaît une croissance à la fois fulgurante et continue depuis des années.

Voici les chiffres de l’e-commerce selon la FEVAD, l’organisme de référence en France pour l’e-commerce : au 1er trimestre 2022, le secteur de l’e-commerce connaît une croissance de quasi 12% en un an, et atteint un chiffre d’affaires de 32,5 milliards d’euros.

Le panier moyen des Français, c’est-à-dire le montant dépensé en moyen pour chaque achat est de 62 euros en moyenne, et a augmenté de 6% en un an.

Le moment est donc opportun pour créer une boutique e-commerce, et la demande est au rendez-vous. Mais par conséquent, la concurrence n’a jamais été aussi forte. Début 2022, le nombre de sites marchands a également progressé de 11% sur an…

Lancer sa boutique e-commerce nécessite d’être un réel chef d’orchestre et de penser à tout : règles juridiques, choix des produits, choix du ou des fournisseurs, positionnement, identité de marque et webmarketing, gestion des livraisons…

Tout savoir avant de lancer sa boutique en ligne en 2022 en 11 étapes, voici l’objet de cet article.

Commencez à vendre maintenant avec Shopify

Débuter l'essai gratuit

1. Créer une boutique e-commerce gratuitement en 2022 : est-ce possible ?

La question est régulièrement posée, et c’est normal. Peut-on créer une boutique e-commerce gratuitement ? Vous pourrez lire à droite, à gauche, qu’il est possible de créer une boutique en ligne gratuitement ou sans budget. Des solutions de création de boutiques e-commerce sont proposées à moindre frais, la plupart du temps ces solutions sont des CMS, ou des logiciels open source.

En réalité, créer, lancer et gérer un site e-commerce ne peut être gratuit : ne serait-ce qu’en comptant l’achat obligatoire du nom de domaine, et la souscription à un hébergement tiers. 

Ensuite, le budget de création de votre site e-commerce dépendra de vos compétences : quelles compétences techniques avez-vous ou quelles personnes compétentes autour de vous pourront créer votre site e-commerce ?

Aujourd’hui, les CMS et les évolutions de langage informatique font qu’il est tout à fait possible de créer un site internet sans maîtriser le code informatique. Des templates et des logiciels libres comme Elementor permettent de simplifier la conception du site internet, en manipulant de façon visuelle et en “drag and drop” les éléments de son site internet.

Toutefois, beaucoup d'outils d’aide au design et à la construction de votre site peuvent s’avérer être payants (templates, page builders, plugins…) En résumé, il vous faut anticiper ces frais et les solutions pour les minimiser dès le départ :

  • Pouvez-vous créer votre site e-commerce par vous-même ? Si oui, combien de temps cela vous prendra-t-il en comptant le temps de formation éventuel ? (le temps, c’est de l’argent !). Si vous faites appel à un professionnel, , combien vous facturera cette personne ? De même; le temps passé s’appliquera à la gestion de votre site e-commerce : gestion des commandes, des stocks, actualisation des contenus…
  • Quel hébergeur et quel nom de domaine vous coûtera le moins cher tout en vous offrant la sécurité et la fiabilité ?
  • Quel CMS ou logiciel en ligne allez-vous utiliser ? Quels sont les éléments que vous allez devoir acheter : templates, plugins, applications…?
  • Pensez également à votre budget webmarketing : combien allez-vous devoir dépenser pour acquérir de la visibilité pour une boutique e-commerce, via notamment les publicités payantes Google Adwords ou Facebook Ads ? 

2. Avec ou sans stock à gérer ?

Votre modèle économique, mais également l’anticipation de vos ressources disponibles (dépenses, temps, équipe…) va dépendre beaucoup de ce facteur : la gestion des stocks. Acheter et gérer un stock est une solution qui peut-être rentable mais également coûteuse.

Allez-vous acheter un stock ? Si oui, à quel prix d’achat et à quel prix de revente ? Où allez-vous stocker des produits ?

Allez-vous plutôt opter pour le dropshipping ? C’est-à-dire un modèle économique où vous n’avez pas de stock à gérer. 

En effet, le dropshipping est fréquemment choisi par ceux qui débutent pour créer une boutique e-commerce avec un petit budget. Vous prenez ainsi le moins de risque possible. Le dropshipping vous permet de vendre des produits en ligne sans stock. Le choix de votre fournisseur est alors primordial, car c’est lui qui va envoyer directement le produit à votre client final. Votre rémunération correspond alors à votre marge entre le prix d’achat et le prix de revente. Vous allez devoir concentrer vos efforts dans votre communication, votre marketing et la gestion de vos commandes.

3. Quels produits vendre sur votre boutique e-commerce ?

Boutique e-commerce : choisir les bons produits

Le choix des produits à vendre sur votre boutique e-commerce est évidemment primordial, puisque c’est votre modèle économique qui est en jeu : votre positionnement par rapport à l’offre et à la demande, et bien sûr votre rentabilité. 

Au départ, il s’agit  de choisir un marché avec des produits que vous aimez, qui vous ressemblent et vous motivent : la passion est toujours le moteur n°1 des entrepreneurs à succès.

Ensuite, il s’agit d’affiner votre positionnement produit à l’aide de plusieurs outils :

  • Le premier réflexe pour créer son entreprise et sa boutique e-commerce est d’étudier les offres concurrentes ainsi que les attentes, et les profils de vos audiences cibles, encore appelées vos buyer personas. Pour analyser un marché et ses concurrents, nous vous conseillons vivement de faire une étude de marché. Pour cela, lisez notre guide pour faire une étude de marché
  • Google Trends : c’est l'outil de Google pour vous permettre d’analyser les tendances de recherche, et ainsi voir si vos idées de produits rencontrent une demande. Vous pouvez également comparer la popularité de plusieurs mots clés. Complétez cette démarche par une recherche de mots-clés approfondie avec le Planificateur de mots clés de Google qui se situe dans votre compte Google Adwords. Vous devez pour cela créer un compte AdWords et lancer une première campagne, même ultra courte, pour avoir accès à toute la puissance de l’outil et voir quels sont les mots-clés avec un volume de recherche important, et une concurrence pas trop forte.
  • Le site wish.com, mais également Amazon, vous donneront des idées plus précises de produits à vendre en dropshipping ou plus largement des meilleures ventes sur ces marketplaces e-commerce par excellence. 
  • Les plateformes de financement participatif ou crowdfunding, comme Ulule ou Kickstarter, peuvent être de bonnes sources d’inspirations sur les projets et produits innovants.
  • Les plateformes dédiées au marketing d’influence telles qu’Influspy, vous permettent d’analyser quels sont les produits qui sont les plus promus et populaires chez les influenceurs et vous donnent une idée de leur rentabilité.

Lisez notre article dédié aux 20 produits et accessoires tendance à vendre en 2022 ou encore Que vendre sur Internet en 2022 ? 

Nous vous conseillons de rechercher un ou plusieurs produits de niche : la concurrence est moindre, et l’audience plus restreinte mais plus qualifiée. De plus, votre budget marketing sera optimisé : vos publicités Facebook, Google Ads ou vos pub Instagram vous coûteront moins cher.

4. Quel fournisseur choisir pour votre boutique e-commerce ?

Quel que soit le modèle économique que vous choisirez, au-delà du dropshipping, vous allez sans doute vous poser très tôt cette question : quel fournisseur choisir pour ma boutique e-commerce ? Plusieurs critères sont à prendre en compte pour sélectionner le meilleur fournisseur. Bien sûr certains critères dépendent également de votre positionnement de marque (par exemple : le Made in France). 

Parmi ces critères de sélection de fournisseur(s), nous pouvons citer :

  • le nombre de commandes passées pour un produit donné
  • les quantités minimum de commandes requises
  • la qualité et/ou la provenance des matières composant les produits
  • les tarifs pratiqués
  • les délais de livraison
  • la qualité du service

En plus du délai de livraison, soyez attentif au délai de traitement d’une commande : il est conseillé qu’il ne dépasse pas 7 jours, sans quoi vous risquez de générer de l’insatisfaction et de perdre vos clients.

N’hésitez pas à entrer directement en contact avec les fournisseurs que vous aurez sélectionné : leur capacité à répondre rapidement, leur qualité d’écoute et bien sûr la dimension humaine sont des critères qui vous permettront d’établir une relation de confiance.

Enfin, commandez des échantillons pour vous assurer de tous les facteurs qui feront votre réussite auprès de vos futurs clients : qualité du produit, du service, délai de livraison…

5. Quelle solution pour créer son site e-commerce ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour choisir votre solution de création de site e-commerce. 

  • Laissez-vous inspirer par le design d’autres boutiques e-commerce

Vous pouvez d’abord commencer par faire une veille des boutiques e-commerce qui vous inspirent et font écho à votre identité de marque tout comme à votre positionnement. En 2022, l’expérience utilisateur prime : la simplicité de navigation, l’attractivité du design, la rapidité de chargement de vos pages sont des critères prioritaires. Voici par exemple 40 exemples de sites e-commerce design pour vous inspirer.

  • Le niveau de difficulté technique et l’user experience

Avez-vous de l’expérience avec les logiciels de création de sites e-commerce, avec le code et avec les solutions techniques dédiées à l’e-commerce ? Dans ce cas, vous pouvez opter pour des logiciels spécialisés tels que Magento ou Drupal. Si vous débutez dans la création de sites e-commerce, il est plutôt recommandé d’opter pour un éditeur en ligne, plus simple à utiliser et avec des templates et des plugins user friendly prêt à être installé et à personnaliser. WordPress et WooCommerce sont des exemples, tout comme Shopify bien sûr, spécialisé dans la création de boutiques e-commerce, pour tous secteurs d’activité et niveaux de compétences.

La solution Shopify vous donne accès à toutes les fonctionnalités pour concevoir un site e-commerce efficace : le tout en 1, avec, un abonnement mensuel qui vous permet de maîtriser votre budget et d’anticiper. En vous inscrivant sur Shopify, vous bénéficiez d’une période d’essai gratuite de 14 jours qui vous permet de tester l’outil et ses fonctionnalités. 

  • Le choix du template de votre boutique e-commerce

Le template ou thème est super important : il représente autant la structure de votre site avec ses menus, pages et articles, mais également son design, plus ou moins adapté à votre secteur d’activité. Optez pour un template dédié à l’e-commerce qui vous propose des pages et des fiches produits efficaces, mais également des plugins ou widgets dédiés au paiement (moyens de paiement), ainsi que la gestion des commandes et des livraisons.

N’hésitez pas à lire les avis sur chaque template pour juger de son degré de simplicité d’utilisation. 

Sur Shopify, vous allez trouver un très large choix de templates. Des filtres de sélection vous permettront de faire le tri. L’onglet “Collection” vous présentera des thèmes classés en fonction de leur design ou encore de leur popularité. Le filtre de classement “Industries” vous permettra de sélectionner votre template en fonction de votre secteur d’activité.

Enfin, il est très important de soigner vos fiches produits en e-commerce, n’hésitez pas à lire notre guide pour faire une fiche produit parfaite.

À lire :

  • Comparez les offres et les tarifs

Bien sûr, à moins d’avoir un budget illimité pour lancer sa boutique e-commerce, le choix d’un outil se fera également en comparant les offres et tarifs de chaque éditeur et logiciel e-commerce, mais également de chaque template. Toutefois, gardez en tête que votre boutique e-commerce est tout simplement la vitrine et le moteur de votre activité. Son attractivité, ses fonctionnalités et l’expérience utilisateur qu’elle propose, sont autant de facteurs qui auront un énorme impact sur votre rentabilité. Il est donc important de considérer un investissement de départ, qui pourra être amorti une fois votre activité lancée. Les tarifs de Shopify fonctionnent selon un principe d’abonnement mensuel à partir de 27€/mois, qui évoluent selon votre besoin en fonctionnalités et la taille de votre entreprise.

6. Quelques règles juridiques spécifiques à l’e-commerce

Si vous créez une boutique e-commerce, vous êtes tout d’abord dans l’obligation de déclarer vos revenus, et donc, de créer une entreprise. Le statut et le régime juridique que vous allez choisir dépendront bien sûr de votre modèle économique (d’où l’intérêt du business plan en amont), mais également de votre budget de départ, de vos objectifs financiers et de votre équipe (seul ou associés).

Renseignez-vous au préalable sur les spécificités de chaque régime juridique et le statut d’entrepreneur. La majorité des entreprises créées en France sont des micro-entreprises. Ce régime est idéal pour débuter car facile et rapide à créer entièrement en ligne, sans trop de démarches administratives et quasiment aucun frais de départ exigé. Vous êtes exonéré de TVA jusqu’à un certain seuil, votre taux de cotisation se situe entre 13 et 23% de votre chiffre d’affaires, vous pouvez bénéficier du prélèvement libératoire de l’impôt. 

Toutefois, il existe un seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser, à savoir 72.600€, et vous ne pouvez pas déduire vos charges.

Vous trouverez d’autres avantages (et inconvénients) avec les autres régimes juridiques, les sociétés individuelles (SASU et EURL), et les sociétés à plusieurs (SARL et SAS).

Il est important de prendre en compte les règles juridiques relatives au e-commerce, et de les intégrer au sein de votre boutique e-commerce dans les informations légales d’une part, et les conditions générales de vente d’autre part. Vous trouverez un résumé de ces règles juridiques dans cet article gouvernemental consacré au commerce en ligne d’un point de vue juridique. 

En somme, les mentions légales doivent permettre d’identifier votre entreprise d’un point de vue légal (capital social, numéro d’immatriculation et d’identification à la TVA... ) Les CGV informent vos clients de leurs droits et obligations relatifs à la vente et achat de vos produits (droit de rétractation ou renvoi d’articles par exemple)

Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte le RGPD qui régule le traitement des données personnelles sur les sites web et sites e-commerce.

7. L’achat du nom de domaine de votre boutique e-commerce

Le nom de domaine n’est pas seulement l’adresse (l’URL) de votre boutique en ligne, mais fait partie intégrante de votre stratégie de marque. Le nom de domaine est votre propriété, c’est un enjeu stratégique puisqu’il permet aux internautes de vous identifier, mais vous devez également vous assurer que les concurrents ne pourront pas acheter le même nom de domaine (avec une extension différente par exemple.)

Vous devez donc absolument acheter un ou plusieurs noms de domaine qui se réfèrent directement à votre nom de marque. Nous vous conseillons également de réserver les extensions en ‘.fr’, et ‘.com’, qui sont les noms de domaine les plus prisés.

Vous pouvez acheter votre nom de domaine directement auprès de l’hébergeur de votre site internet. Plusieurs entreprises offrent ce service, vous aurez le choix. Pour vous donner une idée du budget, pour un nom de domaine en .fr ou .com, vous ne devriez pas être facturé plus de 10 ou 20€ par an.

8. Choisir les modes et délais de livraison

Selon les derniers chiffres e-commerce, la première et principale raison des abandons de panier concerne des frais de livraison inattendus. En effet, 63% des abandons de panier seraient dus à des frais de livraison supplémentaires (Statista, 2019). 

La livraison gratuite est aujourd’hui très répandue et est un atout qui décidera l’internaute à passer à l’acte d’achat. Si cette gratuité ne s’adapte pas à votre modèle économique, nous vous conseillons de jouer la transparence, afin que votre prospect ne tombe pas des nues au moment de la mise au panier. 

Une autre solution est d’intégrer les frais de livraison dans le prix d’achat du produit, afin de pouvoir tenir la promesse de la gratuité des frais de livraison.

Sur Shopify, les frais de livraison sont calculés automatiquement pour vos clients. Il vous faudra pour cela indiquer les dimensions et le poids du colis.

Nous vous conseillons de proposer plusieurs modes de livraison, comme par exemple, le retrait sur place, le retrait en point relais…

9. Proposer plusieurs modes de paiement

Autre raison principale de l’abandon de panier : des modes de paiement qui ne rassurent pas. Rassurez = convaincre, surtout lors de la phase de paiement ! Pour cela, il faut informer le client sur la sécurité du paiement, et lui proposer plusieurs moyens de paiement : par carte bancaire, mais également via des services tiers tels que Paypal, Apple Pay, Google Pay ou encore Stripe.

Pour autoriser le paiement par carte bancaire, il vous faudra signer un contrat monétique de vente à distance (contrat VAD), auprès d’une banque.

Pour les solutions de paiement en ligne tierces, il vous faudra faire un comparatif des conditions et des tarifications. Par exemple PayPal prélève 0,35€ par transaction, ainsi que 2,90€ du montant de la commande (sans abonnement, ni frais d’inscription.) Stripe vous propose un forfait “Start-up”, avec 0,25€ par transaction, et 1,4% pour les cartes européennes. Vous pouvez également opter pour Shopify Payments, sur votre boutique e-commerce Shopify. Cet outil est complet et vous propose le paiement traditionnel par carte bancaire, mais également par Google et Apple Pay. Les frais sont de 1,5% et 0,25 cts pour les cartes bancaires. 

10. Le marketing digital pour booster la visibilité de votre boutique e-commerce

Le communication et le marketing digital sont à ne pas négliger, et il faut les prendre en compte en amont de la conception de votre boutique e-commerce, lors de la budgétisation de votre activité. S’il est évident d’investir dans une solution e-commerce pour disposer d’une boutique e-commerce performante, avoir un site seul ne suffit pas, il faut le faire connaître auprès de vos audiences cibles, afin de capter du trafic et d’acquérir des ventes. 

Vous devez donc investir dans vos canaux d’acquisition : de notoriété, de trafic, de prospects et de vente.

Parmi les plus importants, nous pouvons citer, guides à l’appui :

11. Mesurer vos performances e-commerce

Vous allez investir dans plusieurs canaux d’acquisition, ainsi que dans une boutique e-commerce et des solutions pour booster vos performances.

Lors de votre étude de marché ou business plan au tout début de votre projet, vous avez défini des objectifs à atteindre.

Il est essentiel de mesurer votre retour sur investissement, et de connaître les performances de votre boutique e-commerce, pour vous améliorer sans cesse et atteindre vos objectifs.

Nous vous conseillons très vivement de définir vos KPI e-commerce ou indicateurs de performance régulièrement.

Ces KPI doivent être précis et mesurables.

Parmi les indicateurs clés de performances en e-commerce, nous pouvons citer : le taux d’abandon de panier, le panier moyen, le taux de conversion, le coût d’acquisition client.

Vous êtes désormais prêt(e) et armé(e) pour créer votre boutique e-commerce ! Prendre en compte tous les facteurs de réussite d’une boutique e-commerce florissante est à faire en amont du projet, afin de bien définir votre budget et votre stratégie.

Ne négligez pas les premières phrases de business plan et de définition de votre positionnement. Procédez étape par étape, et ne vous arrêtez jamais là : vos efforts et investissements doivent être continus pour vous adapter au marché, augmenter vos revenus et améliorer l’expérience client, facteur n°1 de votre réussite sur le long terme !

Commencez à vendre maintenant avec Shopify

Débuter l'essai gratuit

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

 

En lien